D_part de Rovinj _ l'aube naissante pour la derni_re travers_e du voyage, qui, bien que d'une soixantaine de miles ne fut pas la plus agr_able. Le golfe de Trieste, peu profond, l_ve un clapot tr_s hach_, tout le contraire des conditions rencontr_es jusque l_ en Adriatique.
J'entre dans la lagune de Venise par la plus sud des 3 entr_es, celle de Chioggia. En ce dimanche apr_s midi il y a un traffic incessant de canots moteur (je pense qu'ils ne connaissent que deux vitesses : point mort ou _ fond !) et manoeuvrer dans les petits canaux de cette Venise miniature m'a valut quelques frayeurs et autres nom d'oiseaux en Italien. Heureusement je renconte Ellio, un italien sur un gros voilier de 13 m Enrika, qui m'aide _ m'amarrer _ couple d'un bateau de p_che d_sarm_. Dans la lagune de Venise mieux vaut _viter les marinas qui pratiquent des prix prohibitifs... Je reste _ Chioggia quelques jours pour tenter d'organiser la suite du parcours sur les rivi_res (trouver des cartes, r_server une grue...) : un vrai parcours du combattant et je ne trouve en fait que peu d'informations et pas de cartes. Je prend ensuite la direction de Venise en empruntant les canaux de la lagune... navigation originale entre des pieux en bois qui marquent les chenaux. M_me si il semble y avoir de l'eau partout, il ne faut pas s'y fier : on voit les mouettes marcher partout autour ! Arriv_ _ vue de Venise je retrouve par hazard Ellio et nous d_cidons de nous rendre ensemble _ Burano o_ il connait un bon amarrage (_a veut dire gratuit). Jolie escale ou je partage quelques bons plats de spaghetti avec Ellio. Puis Ellio prend la route de la croatie, et moi je retourne _ Venise m'amarrer _ la marina de San Elena ou j'ai rendez-vous avec un couple proprietaire d'un Vega dont j'ai enetendu parler par un amis _ Gen_ve. J'y retrouve aussi par hazard le petit bateau de Santa Maria de Leuca (voir "la Calabre"), ainsi qu'Argos, d_j_ rencontr_ _ Vis et _ Monastir. Je reste dans cette Marina une seule nuit (40 euros !), puis trouve non sans quelques difficult_s une place gratuite dans le parking des vaporetto de San Elena, _ couple d'un bateau desarm_. Ma copine me rejoint et nous restons 3 jours _ faire les touristes dans les ruelles v_nitiennes.
Puis de Venise c'est le retour vers Chioggia, d'o_ l'on peut partir vers le P_ et le canal bianco. En route en pleine lagune : probl_me moteur (ca faisait longtemps !). La patte de fixation de l'alternateur a cass_ net, et ce dernier vient donc _ frotter contre le volant d'inertie du moteur... heureusement je me suis rendu compte avant plus de d_gats ! R_paration de fortune (je deconnecte l'alternateurs et sa courroie) et on continue vers Chioggia. A Chioggia, changement d'_quipage : Ma copine rentre en Suisse et ma m_re me rejoint pour la fin du voyage sur les canaux. D_matage de Balidar (ca sent la fin), revision du moteur, et c'est parti dans l'inconnu des rivi_res italiennes (je n'ai toujours pas de carte, mais ai seulement quelques croquis dessin_s d'apr_s les explications d'Ellio...).



Chioggia comme une petite Venise...

... les touristes en moins

Amarrage _ Chioggia

En route vers Venise (_le du Lido)

Un chantier de Gondoles

En vue de Venise !

Le phare de Murano

Burano et ses maisons color_es

Ellio sur Enrika _ Burano

Le grand canal et ses gondoles

Non loin de San Elena (et loin des touristes !)

Traffic sur les canaux

Le scooter local !

La place San Marco

On ne se laisse pas aller _ bord de Balidar

La grue utilis_e pour le d_mattage _ Chioggia



Retour _ la liste des _tapes du voyage de Balidar
Retour _ la page d'acceuil BALIDAR.COM