Les préparatifs des derniers jours ressemblent à une course contre la montre, mais grâce à l’aide de Michel (Merci !) le bateau sera chargé sur la remorque à temps et enfin prêt à prendre la route. Le 26 septembre Balidar navigue à 80 km/h (44 nœuds !) vers la Soane pour être mis à l’eau Saint Germain en Mont d’Or. Je rejoins le soir même les quais de Lyon ou je passerai ma première nuit après une quinzaine de kilomètres et ma première écluse. La descente du Rhône se passera sans encombres au milieu de jolis paysages, de sympathiques vignobles, et … de quelques centrales nucléaires ! Le courant qui me propulse à bonne allure me permet d’arriver à port St Louis du Rhône en 4 jours après 40 heures de moteur, 13 écluses et 235 km parcourus.
A port Saint Louis du Rhône je reste quelques jours pour faire les derniers achats, mâter Balidar et tous les préparatifs qui s’imposent pour naviguer au large sur un voilier de 35 ans qui n’a jamais vu l’eau salée… et ce satané baromètre qui semble complètement déglingué suite au transport… je me rend enfin compte que je suis descendu de 370 mètres... forcément, un réglage s'impose !
Je fais connaissance avec Mats, un suédois qui arrive de Stockholm avec un Albin Ballad (le grand frère de mon Vega) et qui est également en plein préparatifs.



Le grutage sur la remorque

Des préparatifs qui n'en finissent pas et le bordel qui se perpétue !

On the road...

Mise à l'eau sur la Soane

Le Rhône

Le Rhône toujours

Le Rhône encore

Mats sur Taifun rencontré à Port Saint Louis



Retour à la liste des étapes du voyage de Balidar
Retour à la page d'acceuil BALIDAR.COM