La traversée vers la Sicile depuis Malte est suffisamment courte pour pouvoir être effectuée de jour (65 miles). Nous arrivons donc à Porto Palo (extremité sud-ouest de la Sicile) après un joli bord de largue et quelques slaloms entre les cargos ! En arrivant je crois avoir des hallucinations : de la neige !!?? ce sont en fait des serres agricoles à perte de vue... Porto Palo est un port de pêche ou nous mouillons sur un bon fond de vase ou l'ancre croche bien pendant les quelques jours du passage d'un coup de vent ! Une fois calmé, nous prenons la mer pour rejoindre Syracuse, la ville d'Archimède !
Là aussi nous mouillons dans la baie qui constitue un abri parfait, la ville est très sympathique... et c'est là que je passe mon anniversaire : j'en profite pour hisser le grand pavois (il faut bien que ça serve de temps en temps !!).
Et cette fois je n'ai pas d'hallucinations, c'est bien de la neige qui l'on apperçoit sur l'Etna et dont on se rapproche en voguant vers le Nord. Mais en fait je vois du blanc partout car ce jour là la mer est mauvaise, parcourue par une houle très courte et déferlante... le vent d'abord faible monte un peu (c'est bien !) puis trop... et la mer fait de même... je prend une vague dans le cockpit, et je dois mettre les portes du bateau pour ne pas tout innonder... je change ma route pour Catania et non Accitrezza comme initialement prévu. Ca se calme et l'arrivée dans ce port industriel est saluée par un groupe de dauphins juste dans l'entrée. La marina de Catania est lugubre... et l'accueil par des italiens raqueteurs... fini de me mettre en colère après une journée de navigation dificile ! Ils réclament 30 euros pour un bateau de 8 mètres (en pretextant que c'est pas cher)... engueulade avec 5 siciliens de mauvaises fois... (c'est bon pour mon Italien !)... Le matin, sans demander mon reste, je quitte les lieux à 4h30... il faut bien que je fasse de temps en temps honneur à mon pavillon personnel ! Acitrezza, une petite ville à proximité de Catania est beaucoup moins tumultueuse que sa grande soeur, mais suffisamment proche pour nous permettre de faire une excursion à l'Etna. Pauvre Mats, lui qui a quitté la Suède car il déteste la neige! le voilà servi avec une marche de 600 mètres de dénivelé sur des pentes enneigées ! Le volcan est très impresssionnant même si l'on ne peut rejoindre la cratère principal à cause d'une eruption imminente ! Devant le petit port d'Acitrezza, des colonne basaltiques formant de petits ilots seraient les rochers que le Cyclope lança sur les vaisseaux d'Ulysse et de ses marins après que ceux-ci se soient évadés sous les moutons... Nous espérons qu'il n'y aura pas de Cyclope en quittant La Sicile vers l'Italie !



Le Grand Pavois à Syracuse

L'amphithêatre grec de Syracuse

Taifun (prudemment arisé) face à l'Etna en quittant Syracuse

L'arrivée à Catania avec les Dauphins

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

Arrivée matinale à Acitrezza (avec les rochers du Cyclope)

L'Etna

Début de l'ascension

on monte (Mats)...

Ca ne suit plus derrière !

Vue sur le détroit de Messine

Un cratère encore chaud !

Paysage lunaire



Retour à la liste des étapes du voyage de Balidar
Retour à la page d'acceuil BALIDAR.COM