Depuis Girolata nous continuons vers Ajaccio, avec une escale à Cargèse (ancienne colonie grecque), et un mouillage aux iles Sanguinaires. A Ajaccio, changement d’équipage, mon père rentre au boulot et c’est ma copine qui arrive. Nous continuons vers le Sud, mouillage à l’anse de Cacao, puis à Campomoro dans l’entrée du golfe de Valinco.
Le vent se lève quand nous voulons quitter le mouillage de Campomorro, prise de ris et premier essai de l’étai larguable (une modification du Vega qui s'est averée très utile !) … Nous décidons finalement de faire demi-tour et rejoignons Mats qui a déjà rejoint le mouillage (nous apprendrons plus tard, d’un bateau suisse qui faisait le même parcours en sens inverse, que le vent est monté à 43 noeuds...). Campomoro devenant inconfortable (Mats sur Taifun casse la bouée sur laquelle il s’était amarré et manque de peu de faire côte) nous ré-appareillons pour Propriano, plein bout au vent dans un force 7… Nous devons rester quelques jours à Propriano en attendons que ça se calme. Enfin nous pouvons larguer les amarres pour rejoindre Bonifacio ou nous arrivons à la tombée du jour avec la lumière du soir sur les falaises : splendide ! Nous entrons dans ce véritable Fjord à la voile et mouillons dans la petite calanque avant le port. Bonifacio est un endroit extraordinaire, nous le quittons pour rejoindre l’archipel des Lavezzi qui ne l’est pas moins : la Bretagne sous les tropiques !



Au portant vers le Sud

Taifun et Balidar au mouillage à Campomoro

Lagon corse ...

Arrivée à Bonifacio

Les falaises de bonifacio

encore...

Le phare des lavezzi

Mouillage aux lavezzi

Les Lavezzi

Les bouches des bonifacio



Retour à la liste des étapes du voyage de Balidar
Retour à la page d'acceuil BALIDAR.COM